.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.
Espace Publicitaire à louer

Affaire « Jefferson » : M. Sarandji, faites débiter par patriotisme 10 millions de FCFA sur vos « fonds spéciaux » !


Des informations dignes de foi en notre possession et très proches de la fédération centrafricaine de basket – ball font état de ce que le centrafricano – américain, Jefferson, est mécontent de son employeur.  Ses frais de commodité et de participation au second tour des éliminatoires de la zone Afrique pour la coupe du monde 2019, qui s’est tenu tout dernièrement, à Dakar au Sénégal, ne lui ont pas été versés. Il  conditionne désormais sa prochaine participation au second tour de ces éliminatoires au versement de la somme de 10 millions de Fcfa.

Problème : le ministère de la jeunesse et des sports ne dispose pas, dans le collectif budgétaire 2018, d’une ligne de crédits pouvant couvrir  la prise en charge de cette dépense. La FCBB et la direction technique ont donc les yeux tournés vers le gouvernement du premier ministre Sarandji afin de trouver une solution à cette situation qui, si elle n’est pas réglée à temps, risque d’avoir un impact négatif sur la participation effective de Jefferson et de compromettre sérieusement les chances de qualification des fauves.

Alors, M. le premier ministre, par patriotisme, faites débiter 10 millions de Francs CFA sur les fonds spéciaux de la présidence de la République et ceux de la primature ! Au moins, ils serviront cette fois – ci à une cause noble  et non à l’exécution des dépenses de prestige et vous permettront de reconnaitre par là implicitement  l’apport de ce compatriote  et  celui de tous ces jeunes à la défense de l’image, de l’honneur et de la dignité de la République centrafricaine, dans le concert des nations.

Jean – Paul Naïba

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.