.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.

Bambari : Ali Darass et ses mercenaires contrôlent le centre – ville malgré la présence des gendarmes et des Russes


Des informations, selon des sources indépendantes dignes de foi,  font toujours état de l’occupation du centre – ville par le mercenaire nigérien, Ali Darass, et toutes ses hordes de bandits de grand chemin, malgré l’arrivée de nouveaux gendarmes et des forces spéciales russes, depuis deux jours. 

Leur présence est signalée à la gare routière où ils ont érigé des barrières, à l’école Maïdou et sur l’axe menant au centre hospitalier régional. Des scènes d’actes de pillages des biens publics et privés, de braquages et d’assassinats sont toujours à déplorer ça et là.

Comme nous l’avons souligné dans notre précédente parution, des corps sans vie continuent de joncher les rues et les fourrées. A ce sujet, la Croix – Rouge locale a déjà dénombré plus de 32 cadavres et éprouve trop de difficultés à avoir accès à certains quartiers, à la recherche d’éventuels cadavres et blessés à secourir. Quant aux déplacés, après l’attaque du site dénommé « Sangaris », il a été spontanément créé, près de la base de la Minusca, de l’autre côté de la rive, c’est – à – dire à Kidjikra où règne la vie, un nouveau site pour les accueillir.

Certes, le gouvernement Sarandji dont le porte – parole ne cesse de parler en boucles de la maîtrise de la situation sur les ondes nationales, a fait dépêcher sur le terrain des commandos d’élite de la gendarmerie et des forces spéciales russes, mais aucune mesure vigoureuse n’est à ce jour engagée contre ces envahisseurs qui gardent leurs positions et continuent de sévir.

Du côté de la Minusca dont l’un des contingents, celui des mauritaniens, est accusé d’avoir favorisé l’attaque et la prise de la ville, c’est toujours la diffusion, par la voix de son porte – parole, M. Monteiro, des mensonges grossiers relatifs à la maîtrise et au contrôle de la situation.

De notre correspondant local

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.