.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.

Bambari : Pourquoi les forces spécales portugaises ont – elles précipitamment quitté la ville ?


Selon des informations dignes de foi en notre possession et de sources  indépendantes et crédibles, les forces spéciales portugaises qui ont mis en déroute, il y a quelques jours, les éléments du mercenaire nigérien, Ali Darass, viennent précipitamment de quitter la ville de Bambari. Juste après l’arrivée des Faca et des instructeurs russes. Pour quelles raisons ? Personne n’est en ce moment en mesure de répondre à cette question. Les derniers violents  combats entre lesFaca et les mercenaires de l’UPC se seraient déroulés en leur absence. Une situation qui risque d’en rajouter à la crise. Et devant le silence des autorités légales et légitimes et du haut  commandement militaire de la Minusca, l’on se perd en des conjectures. Voici ce qu’en pense un compatriote de la tournure que risquent de prendre les évènements :
« LES CHOSES SE COMPLIQUENT D’AVANTAGE
Le chemin là n’est pas bon pour que notre Pays retrouve sa sérénité; ce chemin-là est l’expression même de l’amateurisme. Quand le critère de recrutement dans l’armée ou toute autre administration était fondé sur les considérations ethniques ou religieuses au détriment de critères de compétence, le scénario de fuite de plus de huit (8) milles soldats de l’époque du régime défunt de Bozize devant la nébuleuse coalition seleka ne doit que se répéter lamentablement. Absence de véritable patriotisme,passivité dans la défense de la patrie,la démotivation sont entre autres les séquelles de cette mal gouvernance devenue une seconde »nature »,une nature suicidaire qui engloutira tous les efforts des personnes de bonne volonté.
Après les affrontements de Bambari entre d’un côté les rebelles de l’upc et de l’autre les portugais en appuis des faca dont le bilan n’est pas encore connu,nous venons juste d’apprendre que pendant le soir des affrontements les faca se sont repliés dans la base de contingent mauritanien pour quitter la ville nuitamment en rebroussant chemin dans la direction de Sibut donc de Bangui.
Selon nos sources,sans vouloir prendre à la légère ces annonces,il semblerait que les forces spéciales portugaises de la Minusca auraient décidé de plier définitivement bagage,quitter Bambari et la RCA en générale. S’agit-il d’un aveu d’échec de cette mission,ou biend’ un plan de plus qui s’ajoute à la »crise »du carburant qui crée la paralysie dans le Pays et qui a pour but la déstabilisation du pouvoir de Touadera qui n’est pas en bon terme avec l’Occident mais,chéri par la Russie.En attendant le centrafricain souffre énormément ».

Même si Mme Koyara a confirmé que les éléments des Faca qui partaient à Bangassou, sont bel et bien encore présents dans la ville de Bambari, cette  information du départ des forces spéciales portugaises ne doit que susciter interrogation devant le silence des uns et des autres dansla conscience du peuple.Wait and see.

La rédaction

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.