.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.
Espace Publicitaire à louer

Batangafo : M. Touadéra, 137 huttes incendiées, 921 sans – abris et un enfant brûlé à vif dans la maison des jeunes, au camp des déplacés de Bagga……


N’en déplaise aux thuriféraires du régime et à leurs partisans, guidés par les besoins de la panse, Touadéra n’a rien pu faire pour imposer la paix et même a trop laissé faire….Au nom du rassemblement, de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale. A l’arrivée, des conquistadores qui tuent, incendient, volent et contraignent des milliers de personnes à trouver refuge en brousse. C’est la conséquence de l’impunité et l’on doit en parler jusqu’au dernier souffle du dernier combattant de la liberté et de la démocratie. N’en déplaise au président Touadéra qui ignore tout de la mission que le peuple lui a confiée en lui donnant massivement sa voix, lors des derniers scrutins présidentiels et législatifs.

Les images qui viennent de Batangafo se passent de commentaires et ne peuvent qu’interpeller certaines consciences encore en éveil dans ce pays. En effet, selon des informations relayées par LNC, deux incendies, dont l’un criminel, l’un entraînant l’autre, ont causé de graves dégâts humains et matériels à Batangafo, dans le camp des déplacés de Bagga. Un incident mortel dans la nuit du 25 au 26 a fait une victime, de sources proches du dossier.

Le lendemain, les parents de la victime, par pure vengeance qui s’apparentent tout naturellement aux éléments de la Séléka, mettent le feu au site de déplacés de Bagga. Bilan, 137 huttes détruites, 921 sans-abris. Evaluation des dégâts et bilan encore en cours. Ce matin, c’est la maison des jeunes de Batangafo qui est incendié, avec un enfant brûlé vif dans le lot.

      Jean – Paul Naïba

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.