.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.
Espace Publicitaire à louer

CENTRAFRIQUE : 7.000.000 de FCFA envoyés par le ministre Côme Hassan à un puissant chef rebelle à Bria


Avant de relater les faits tels qu’ils sont à nos lecteurs, nous tenons à remercier nos imminents informateurs de par le monde, que ce soit dans le gouvernement où partout dans le pays qui ne cessent de nous faire parvenir les informations afin d’aider le peuple centrafricain à connaitre la vérité, rien que la vérité.

Qui vous dit que le ministre centrafricain du commerce n’est pas un « petit » chef rebelle ?

Depuis son arrivée dans le gouvernement, le ministre Côme Hassan, magistrat de son état, ne cesse d’être talonné par ses parents du Nord-est (il est goula de Birao). Talonné parce qu’il avait été placé dans l’intérêt de tout le monde, comme aiment dire certains de ses parents.

Voyant qu’il est radin, c’est-à-dire pingre (l’homme ne libère pas assez d’argent), ses parents commencent à lui mettre la main dessus. «  Si tu continue dans ce sens, je dirai à TOUADERA et tu seras viré tu gouvernement). C’est en ces termes que ce puissant chef rebelle et parent au ministre, dont nous taisons le nom, a répondu au ministre sous un ton menaçant.

Voyant le danger venir, Côme Hassan va rapidement faire un transfert de près de 7.000.000 de FCFA à ce chef rebelle qui se trouverait dans les alentours de Bria.

Les traces sont encore visibles dans l’une des banques de la place. Personne, même le ministre ne pourra nous démentir.

Le ministre dont le résultat à la tête de ce ministère n’est misère sur misère, est accusé aussi de malversations financières. Il aurait récemment forcé la main à un riche homme d’affaire saoudien lors de ses récents voyages (des piètres ministres qui déshonorent le pays).

Il a été récemment rabroué par le DG de la MOCAF qui l’a traité de tous les noms d’oiseau. « Incompétent, amorce, un véritable vaut-rien » pouvait-on entendre de la bouche du DG de la Mocaf dont les relations avec Côme Hassan sont jusque là tendues.

Jusqu’à quand le ministre Côme Hassan va-t-il cessé de gaspiller l’argent du contribuable centrafricain au profit de ses parents rebelles ?

Seul l’avenir nous le dira. En attendant, nous poursuivons nos enquêtes avec l’aide de nos informateurs.

Assane Limame

Source: coeursuniscentrafrique.over-blog.com

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.