.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.
Espace Publicitaire à louer

Chine / Afrique: des miettes de Francs CFA pour Touadéra et des centaines de milliards de Francs CFA pour Ouattara


Il y quelques jours s’est tenue à Pékin la rencontre de partenariat Chine/Afrique à laquelle ont pris part plus de 53 Etats africains.

Mais, alors que les autres chefs d’état étaient reçus dès leur arrivée, accompagnés de leurs ministres et experts par le président chinois entourés de ses principaux collaborateurs, le président Touadéra s’est entretenu en dernier lieu avec son hôte. C’est donc tout naturellement que l’opinion nationale et le peuple centrafricain s’attendaient à ce que les résultats de cette rencontre, en termes d’accords signés et d’emprunts obtenus , fussent les plus importants de ce sommet, dans les domaines les plus prioritaires que sont l’éducation, la santé et les infrastructures de base, c’est – à – dire les ponts et chaussées. Parce qu’ils avaient largement le temps nécessaire pour corriger et parfaire leurs multiples projets dont ils n’ont cessé de vanter les mérites des réalisations à court et moyen termes.

Fort étonnement et même à la grande surprise de certains partisans qui sont encore restés éveillés, ceux qui ont réussi à faire valider tous leurs projets dont les coûts sont évalués à plus de centaines de milliards de Francs CFA, à l’exemple du président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara, ont regagné leur pays, sans tambours ni trompettes.

Par contre, le président Touadéra dont la présence et celle de son inséparable directeur de cabinet, le meilleur juriste que la République ait jamais connu, et autres ont fait saigner la caisse de l’Etat et qui n’a obtenu que quelques miettes  de Francs FCA, en termes d’emprunts à rembourser par les générations futures, est rentré à Bangui, sous des scènes de liesses et une pluie d’ovations, montées de toutes pièces par les thuriféraires du régime, les Touadérateurs et leurs fanatiques les plus fieffés.

Afin que nul n’ignore et que la vérité soit dite sur cette propension inouïe du président Touadéra et de toute son équipe à prendre des centrafricains pour des cons, voici ce qu’ils ont récolté en Chine, d’un côté, et ce que la Côte d’Ivoire avec le président Ouattara a engrangé, après d’âpres et convaincants échanges sur des dossiers soigneusement bien ficelés et bancables :

  • Touadéra et son équipe

6- Les crises à répétitions que la République Centrafricaine a vécues ces dernières décennies, ont détruit la cohésion sociale, le tissu socioéconomique ainsi que les infrastructures de base.

7- Pour y faire face, le Gouvernement a mis en place le Plan de Relèvement et de la Consolidation de la Paix. Les efforts du Gouvernement avec l’appui de la Communauté Internationale, ont contribué à l’amélioration de la situation et ont permis d’obtenir des avancées probantes sur les plans politique, sécuritaire, économique et social

8- Cependant, malgré ces avancées enregistrées, beaucoup de défis restent à relever. C’est pourquoi, je voudrais encore compter sur l’appui de la Chine pour relever ces défis.

9- Je sollicite dans le cadre de l’Initiative « la Ceinture, la Route » que la République Centrafricaine, mon pays, eu égard à son statut de pays enclavé, sans littoral, ainsi qu’à sa position géostratégique au cœur de l’Afrique, soit le centre et le hub de connectivité à tous les autres pays africains. C’est-à dire, envisager le financement de la construction d’une voie ferroviaire en vue de son désenclavement, a l’exemple Trasam dans l’Océan Indien. Le peuple centrafricain sera à jamais reconnaissant à l’endroit du peuple chinois pour ce projet salvateur.

10- Je formule le vœu que la RCA bénéficie des huit (08) initiatives notamment l’investissement dans les domaines des infrastructures, du partenariat public-privé, de l’industrie agricole, forestière et minière.

11- La RCA est disponible pour la tenue de la deuxième grande commission mixte RCA-Chine.

12- Je voudrais compter sur la Chine en sa qualité de membre permanent du Conseil de sécurité, pour la levée complète et totale de l’embargo sur les Forces armées Centrafricaines (FACA).

13- Avant de conclure, je vous remercie pour le don de Deux Cent Millions (200.000.000) de yuans octroyé par le Gouvernement chinois qui permettra :

– Le financement de l’indispensable champ solaire ;
– La construction d’un amphithéâtre de l’Université de Bangui ;
– La réhabilitions du Stade des 20000 places ;
Deux (02) hôpitaux à Bangui

14- Je voudrais pour terminer, exprimer mon admiration pour la qualité de l’excellente conduite de la gouvernance chinoise sous votre haute impulsion. C’est la raison pour laquelle que je souhaiterais m’inspirer du modèle réussi du leadership du PCC, pour pouvoir conduire la noble mission qui m’est dévolue pour ainsi répondre aux attentes de mon peuple.

15- A cet effet, je formule le vœu ardent de venir le plutôt possible pour une visite d’études en Chine auprès du PCC. Et je sollicite aussi la formation de mes Ministres et hauts fonctionnaires par le PCC.

16- Encore une fois, merci infiniment pour tout.

  • Ouattara et ses experts

1-Port sec de Ferké,

D’un coût estimé à 300 milliards FCFA, soit 457 millions d’euros, le projet va s’étendre sur 3 185 hectares et prévoit trois composantes : un terminal import-export, un dépôt d’hydrocarbures et un abattoir moderne à vocation sous régional avec un marché de bétail. Ce sont 65 mille emplois que le projet devrait générer une fois opérationnel.

2-Extension Aéroport d’Abidjan

Coût total 42 milliards de FCFA. Les travaux s’étendront sur deux ans. Ils permettront d’augmenter la capacité d’accueil de l’aéroport, le trafic de passagers ne cessant de croître. Celui-ci doublera dans 5 ans, passant de 2 à 5 millions en 2022 et à 10 millions en 2025.

3-Centrale thermique de San Pedro

La conception et la construction de la centrale thermique de San-Pedro sera possible grâce à un accord signé dans le cadre de ce Forum entre le groupe ivoirien Broto IPP et le groupe chinois Power Construction Corporation China.

4- Au total, 09 accords portant coopération signés entre la Côte d’Ivoire et la Chine .

La Chine a financé et construit, entre autre, l’autoroute Abidjan-Grand Bassam, le barrage de Soubré et pleins d’autres chantiers au nord de la Côte d’Ivoire.
Le meilleur est à venir…

Affaire à suivre…..

La rédaction

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.