.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.
Espace Publicitaire à louer

Des forces spéciales françaises et des commandos portugais au secours de la Minusca…


fsf

Selon des informations de sources généralement dignes de foi, l’étau se resserrerait dangereusement autour de la ville de Bambari, malgré plusieurs chars et véhicules de la Minusca arrivés en renfort, il y a 2 jours dans la ville.

 En effet, comme nous l’avons annoncé dans l’un de nos derniers articles, les forces coalisées du FPRC/ RPRC/MPC, après les rudes et durs combats ayant coûté la vie à  l’un de leurs généraux, un certain Zoundécko et la perte de plusieurs de leurs véhicules, auraient pris non seulement  la décision de se dissimuler au sein de la population civile et mais surtout d’emprunter à pied les sentiers et les bretelles des convoyeurs de bétails pour atteindre coûte que coûte la ville de Bambari. C’est ce qui serait déjà fait puisque plusieurs sources indépendantes auraient confirmé depuis 3 jours la présence d’éléments suspects dans la ville et autour de Bambari. Une information qui se serait confirmée par le mouvement de déplacement des populations des villages et des communes environnants vers Bambari et le départ de plusieurs familles vers Bangui.

C’est ainsi que pour parer à toute éventualité et prévenir toute attaque de la ville, la Minusca aurait demandé et obtenu le déploiement à Bambari et autour de la ville des forces spéciales françaises et des commandos portugais. Ceux – ci, depuis ce matin, seraient en train de se déployer dans la ville et des avions type mirage ou jaguar et des hélicoptères sillonneraient régulièrement l’espace aérien de la Ouaka et de la haute – Kotto. Une démonstration de force éminemment dissuasive et offensive contre laquelle Nourreldine Adam et Harda Harkouma réfléchiraient par 2 fois avant de lâcher leurs sbires…

Kassa mo NgondaU

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.