.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.

Kaga – Bandoro : le village Bamala occupé par les éléments de la Séléka


Selon des  informations dignes de foi en notre possession, le village Bamala situé à 50 km de la ville de Kaga – Bandoro sur l’axe Dékoa, serait occupé depuis plus de 3 jours par les éléments de la séléka.
Cette descente musclée s’expliquerait par la main- mise des villageois sur une importante cargaison d’armes de guerre et de minutions dont était rempli un gros camion à destination de Kaga – Bandoro en partance de Bangui. Mais, arrivé à Bamala, le véhicule serait tombé en panne et les occupants sont descendus pour se soulager, se recréer et s’étirer en attendant que la panne ne soit réparée.
Au même moment, comme dans tous les villages, les habitants venaient un à un autour du camion, qui pour en savoir un peu plus, qui pour espérer voir un parent, un ami ou une connaissance, qui pour proposer son aide aux mécaniciens qui s’affairaient et qui pour tenter de faire vendre quelques produits du village aux voyageurs ou leur apporter tout simplement de l’eau à boire. Qui enfin pour observer ce qui se passait.
C’est ainsi qu’un habitant va voir poindre au niveau du châssis un bout de fer qui ressemblerait étrangement au bout du canon d’une arme de guerre. Il se retire sans crier gare et informe le plus secrètement possible les antibalaka. Le chef et ses éléments, illico presto, se lèvent, font encercler le camion et ordonnent que le véhicule sot perquisitionné de fond en comble.
 C’est ainsi qu’ils seraient tombés sur plus d’une centaine d’armes de guerre et des minutions confondues à des sacs de café. Après s’être copieusement servis des instruments militaires et avoir vidé le camion de tout son contenu, ils auraient demandé à tous les habitants du village Bamala, de rentrer en brousse et d’attendre. Deux jours plus tard, les destinataires de cet important colis qui seraient des éléments de la Séléka, basés à Kaga – Bandoro ont décidé, à bord de deux véhicules BJ 75,  d’assiéger le village dans le but d’entrer en possession de ces armes et minutions. Aux dernières nouvelles, des voyageurs  les auraient aperçus massivement dans le village.
Jean – Paul Naïba

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.