.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.
Espace Publicitaire à louer

: Le lieutenant de 50/50 Force alias « Big Man » et 2 de ses éléments abattus au Km 5 cet après – midi….


Selon  des informations généralement dignes de foi en notre possession au moment où nous mettons sous presse cet article, l’égorgeur et le fou du Km5, celui qui se faisait passer pour le lieutenant de 50/50, un autre égorgeur et buveur de sang de la pire espèce mais envoyé depuis lors ad patres, serait abattu par une patrouille mixte composée d’éléments de la gendarmerie, de la police et de la Minusca, cet après – midi.

En effet,  depuis un certain temps , la gendarmerie nationale aurait enregistré plusieurs plaintes et de nombreux cas de graves exactions et de violations des droits humains, au Km 5, en général, et dans le secteur de l’Eglise Saint Mathias, particulièrement, dont la responsabilité incomberait à ce délinquant et à une bande de malfrats acquise à sa cause.

Afin de rétablir l’ordre dans cette partie de la capitale où beaucoup de personnes déplacées ont regagné leurs maisons et continuent de le faire, à la faveur de la politique de la réconciliation et de la cohésion sociale, la gendarmerie a jugé impératif et judicieux de le rappeler à l’ordre en le sommant de répondre à ses convocations. Malheureusement, faisant suite à maints refus de déférer, une patrouille a été mise en branle pour aller à sa recherche. Ayant été informé, l’homme se serait préparé et pour défier l’autorité de l’Etat aurait été le premier à ouvrir  le feu sur les éléments de la gendarmerie, de la police et de la Minusca, venus à sa rencontre. C’est ainsi qu’il aurait purement et simplement été abattu avec deux (2) de ses éléments. Les corps seraient exposés à la mosquée Aladji Babolo. Du côté des forces mixtes, on aurait enregistré trois (3) cas de blessés. Depuis lors, les fortes détonations et les crépitements d’armes qui se faisaient entendre, suite aux échanges de tirs entre cette force mixte et ses éléments, se seraient finalement tus à la tombée de la nuit et tout serait rentré dans l’ordre…..Vivement que cette force mixte puisse être élargie et déployée à Koui, Bocaranga, Kaga – Bandoro, Bambari et partout où sévissent encore ces seigneurs de guerre et leurs bandes armées. Car le peuple centrafricain est à bout et fatigué de courir, de pleurer et d’enterrer ses morts. Et au vu et au su des forces de défense et de sécurité et des forces onusiennes !

Affaire à suivre….. !

Jean – Paul Naïba

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.