.
.

La voix des sans voix en République Centrafricaine

.
Espace Publicitaire à louer

Touadéra esquive Parly et se rend au sommet de la francophonie


« Florence Parly, ministre des Armées, se rend aujourd’hui et demain au Tchad. Ce déplacement s’inscrit dans la continuité de celui des 19 et 20 juillet derniers au Niger et au Burkina Faso.

La ministre rencontrera le président tchadien, M. Idriss Déby, pour renouveler le soutien de la France aux forces armées tchadiennes, concrétisé par un engagement conjoint quotidien en opérations, et remercier le Tchad pour son implication sans faille pour la sécurité du Sahel.

Florence Parly fera par ailleurs un point de situation sur les opérations menées par les armées françaises au Sahel et marquer le soutien de la France à la montée en puissance de la force conjointe du G5 Sahel ainsi qu’à ses partenaires africains et en particulier tchadiens qui combattent les réseaux terroristes aux côtés de nos forces.

La ministre des Armées se rendra à la rencontre des militaires français de l’opération Barkhane déployés à N’Djamena et s’entretiendra avec le général de division Blachon, commandant de la force Barkhane. Elle saluera l’engagement de tous les militaires français impliqués, de jour comme de nuit, dans la plus grande opération française actuelle (4500 militaires). 

Florence Parly se déplacera également sur le poste de commandement de la force conjointe du G5 Sahel, ainsi que sur celui de la Force multinationale mixte, en charge de la lutte contre Boko Haram. Ces deux forces illustrent l’appropriation des opérations de sécurité par les Africains eux-mêmes et appellent à davantage de soutien de la communauté internationale, en particulier pour le financement des programmes d’équipement dont les armées sahéliennes ont besoin ».

Tel est le communiqué de presse que l’on pouvait lire ce soir sur le site officiel du ministère français de la défense.  Comme le programme de cette mission l’a décrit un peu plus haut, il ne fait pas de doute qu’autant en août où elle était attendue à Bangui mais qu’elle ne s’y était pas finalement rendue  pour cause « d’agendas difficilement conciliables de part et d’autre »,  autant sa visite d’octobre prévue et annoncée depuis longtemps ne serait pas, non plus, à l’ordre du jour.

Cette fois – ci, le mathématicien de Boy – Rabé aurait tout simplement préféré fuir la ministre française de la défense pour prendre part au 17ème sommet de la francophonie qui se tiendra en Arménie du 11 au 12 octobre 2018. Une spectaculaire esquive qui, selon certaines sources diplomatiques ayant requis l’anonymat, signifie clairement que Le Roublard de Bangui, trop sûr de ses amis russes du Groupe Wagner, ne veut plus ni se laisser guider ni se faire sermonner par Paris.

Jean – Paul Naïba

Avis

  • Total Score 0%
User rating: 0.00% ( 0
votes )



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.